0

Quand l’animal nous apprend à être humain

Pendant mes derniers mois de pratique à l’aquarelle, j’ai remarqué mon intérêt pour les sujets animaliers. Et j’ai réalisé que je mettais beaucoup de moi dans mes portraits.

Renard lune

  • Pourquoi les sujets animaliers et les portraits nous parlent tellement à nous, humains?
  • Qu’est ce qui fait qu’un portrait animalier fait écho à une narration personnelle et porte un sens intime?
  • Et quand j’observe l’animal dans sa posture et son regard , est ce son esprit que je sonde ou le mien?

Vaste question… Les animaux sont un peu notre reflet, dans leurs gestes et dans leur regard. Nous interroger sur eux c’est nous interroger sur notre propre humanité. Lire la suite

Publicités

Un an après…

Retour en arrière

Assise sur ma terrasse, je me prélasse. Il fait beau et je gonfle mes poumons. Je sens le vent caresser ma peau et au fond de moi je souris.

Je m’apprête à tourner la page d’un chapitre difficile à écrire. Un épisode de ma vie avec ses épreuves et ses rebondissements. Je me souviens.

récompense.jpg

Juillet 2016, la nouvelle tombe. J’ai un cancer … à mon tour. Un peu comme une tradition familiale, un parcours initiatique, je m’y étais préparée. Un jour ce serait mon tour. Sauf que j’ai 37 ans et que la maladie m’a touché beaucoup plus jeune que mes prédécesseurs féminins.

S’en suit une année de combat. Une fois le verdict posé, je sais QUI est l’ennemi que je vais combattre. Je l’imagine, je le visualise. Et du coup ceci me rend plus déterminée. A la peur et l’angoisse succède le courage et l’espoir. J’ai 3 enfants dont un enfant qui venait d’avoir 2 ans. Pas question de pleurer dès que je le regarde!

J’ai réuni toute ma petite famille, et mon mari et moi avons expliqué à nos enfants ce que j’avais, ce qui nous attendait et ce qui pourrait m’arriver avec les traitements. Ma fille de 10ans m’a dit: » Ne t’inquiète pas maman ,nous sommes là, on va t’aider »

J’en ai profité aussi pour positiver et leur rappeler qu’il fallait voir cette épreuve comme une formidable opportunité pour:

  • resserrer les liens familiaux
  • revoir nos priorités, ce qui compte vraiment pour nous
  • prendre de bonnes habitudes
  • et enfin pour apprendre à réaliser ses rêves car la vie est si fragile et courte.

La maladie est un enseignement concret pour les enfants qui leur fait comprendre qu’il est important de donner un sens à sa vie.

 

“Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité.” Antoine se Saint-Exupéry

 

1 an de combat.

Tout n’est pas facile, c’est sûr. Je n’irais pas dans les détails. Je ne souhaite pas être démoralisante

Evidemment il y a les douleurs, la fatigue, la solitude parfois, la perte des cheveux , la perte du goût et des nuits d’insomnie qui se succèdent, en ce qui me concerne. Mais un bon moral et la foi m’a permise de traverser cette épreuve comme on traverse un pont au dessus d’une falaise. Le vent souffle fort mais on s’accroche et on a une vue imprenable sur notre vie.

« Ce n’est pas le chemin qui est difficile, c’est le difficile qui est le chemin. »Sören Kierkegaard

pont.jpg

Mes amis, je les remercie, ont été présents à mes cotés de différentes manières. Je ne me suis pas sentie abandonnée.

Quand j’y pense, c’est incroyable. Tout m’est tombé dessus en même temps: la chimio, un déménagement chaotique, mon petit bonhomme et son infection pulmonaire… Mais nous avons tenu bon et nous sommes là.

 

Je suis là!

Pendant cette année, je me suis découverte et plusieurs choses se sont révélées à moi. J’ai appris à faire preuve de plus de tolérance et de bienveillance envers moi-même. Ce n’était pas si évident. En effet moi qui avait déjà connu un burnout avant, j’ai eu l’impression qu’il me fallait connaître quelque chose de plus grave pour que j’arrive enfin à changer de vie, du moins mettre en marche de nouvelles habitudes.

kaboompics_Lovely roseses and book.jpg

J’ai aussi appris à profiter du présent, de ressentir les joies de chaque instant. Auparavant je courais derrière une productivité, je me noyais dans différentes tâches m’efforçant d’être une super maman et d’exercer au maximum mon activité de créatrice indépendante « at home ». Trop exigeante, déçue de moi même, je me mettais souvent dans des situations de stress. Avec la maladie j’ai su dire « NON » sans me blâmer. J’ai tout de suite observer qu’en étant plus à mon écoute, en étant plus présente pour moi, je l’étais automatiquement aussi pour les autres.

Enfin je pense que je me suis prouvée que j’étais une personne très patiente. C’est étrange car même quand il nous reste plus que la force de l’esprit pour nous projeter dans l’avenir et que notre corps nous cloue au lit, on prend conscience de beaucoup de choses, on médite… Et finalement on reste acteur de sa guérison.

lit .jpg

« On croit parfois que la vie change les êtres. Non, elle ne fait que les révéler. »

La cicatrice que je porte a certes abîmé ma peau mais elle m’a permise de me révéler à moi même…Et de revenir à l’essentiel et à mon « e-sens-ciel. »

Sur mon chemin de réflexion et de silence assourdissant je vous assure qu’on n’entend que l’essentiel.   Aujourd’hui je prend du recul et au lieu de courir contre le vent je marche avec lui.StockSnap_F072A64F61.jpg

N’hésitez pas à partager votre expérience. Je suis curieuse de connaître d’autres expériences de ce type d’épreuve.

En attendant, je vous souhaite  » tout le bonheur du monde! »

0

Retour à l’aquarelle

De la couture à la peinture.

Depuis plusieurs mois je me suis remise sérieusement à l’aquarelle.  Et bizarrement c’est la couture qui m’a fait retourner à ce médium. En effet, je peins des motifs sur mes tissus. Mais le résultats ne me convient pas totalement. Je n’aime pas l’aspect rigide du coton peint, le fait que cela épaississe le tissu et lui ôte un peu de sa souplesse. En conséquence j’obtiens avec la peinture textile comme une pellicule  sur mes textiles.

J’ai donc décidé de peindre mes peintures d’abord sur papier pour les faire imprimer ensuite sur les textiles.

Escapade dans la nature.

Dès mes premiers essais j’ai été convaincue du résultat. Mieux que cela, j’ai retrouvé le plaisir de peindre à la peinture aquarelle.

Du coup j’ai profité des vacances pour emmener mon aquarelle et mon carnet de voyage. J’ai été gâtée par des paysages grandioses de la Creuse et la fameuse « vallée des peintres ».

Lire la suite

S’éveiller au printemps en 3 étapes

printempsLe printemps pointe déjà le bout du nez. C’est MA saison préférée.
On peut déjà ressentir les prémices de cette nouvelle saison . La nature se réveille.
La lumière entre dans la maison, on voit les choses différemment. On se sent positive et pleine d’entrain. On ressent une envie irrésistible de se débarrasser de tout ce qui nous encombre. Faire du vide pour mieux renaître, qui n’en a pas eu envie ?

J’ai réalisé que 3 étapes étaient nécessaires pour s’éveiller à notre tour.
Le printemps est comme une invitation à nous écarter du stress, à nous déloger de nos mauvaises habitudes et à mieux rebondir à la vie.
Lâchez prise! Ce n’est qu’une délivrance!

Lire la suite

1

DIY coudre une bouillotte étoile pour bébé

Les bouillottes sèches vous connaissez? étoile-détail-étiquette-bouton

J’en utilise depuis quelques années et je ne peux plus m’en passer. Mais franchement je trouve parfois que c’est assez cher sur le marché et très fade esthétiquement.

Finalement rien, ne vous empêche d’en coudre vous même.

L’avantage est de pouvoir l’adapter à l’utilisateur. La taille ne sera pas la même selon que c’est destiné à un bébé ou à un adulte, n’aura pas la même forme selon qu’elle a comme fonction de soulager les dorsales ou de chauffer un lit, n’aura pas la même couleur selon le style et les goûts de chacun. Et puis on a aussi le choix du garnissage: le blé complet , des noyaux de cerises, le riz, les graines de lin. Moi, ce que je préfère c’est l’épeautre. Ca sent tellement bon. (Je ferai un jour un topo sur ce sujet là.)

Je ne sais pas vous, mais si j’ai un bel objet, je veux l’intégrer à ma déco et ne pas le cacher dans une armoire. Et puis plus je verrai ma bouillotte devant mes yeux plus je penserai à l’utiliser.

étoile-bouillotte-devant-housseDonc voici ce que je vous propose: coudre une petite bouillotte bébé en forme d’étoile. C’est un excellent moyen de coudre avec des restes de tissu.

Le tuto se partage en deux parties: d’un côté un coussin rempli de graines de blé et de l’autre sa housse.

Un cadeau à faire pour une naissance ou simplement pour un anniversaire. Je vous un propose un tuto pour réaliser une bouillotte sèche qui apportera bien-être pour bébé & maman et qui sera un atout déco. Je précise que ma bouillotte a une queue, elle est filante. Mais pour ne pas compliquer le tuto, j’ai préféré faire sans.

 

Pour cela il vous faut:

  • Un morceau de tissu en coton, de lin ou de chanvre pas trop fin pour le coussin intérieur( il retiendra mieux la chaleur par la suite): 38cm sur 60cmetoile-materiel.jpg
  • 1 morceau tissu de coton de votre choix pour la housse de 38cm sur 60cm .
  • Du blé
  • De la lavande (en option)lavande-ble-bio
  • Le gabarit de l’étoile à télécharger et à imprimer ici: étoile gabarit
  • Un ou deux boutons de pression
  • Une règle
  • Un fer à repasser
  • Du fil et bien sûr sa MAC
Bon voilà, nous sommes prêts. A vos aiguilles, cousez! (oh lala Cristina sort de mon corps)
 

Etape 1: On va commencer par le coussin intérieur

  1. Imprimer le gabarit et assembler les deux moitiés d’étoile. Placer le gabarit sur le tissu plié en deux du coussin intérieur, tracer le contour avec 1cm de marge et découper. . . Nous avons donc deux étoiles.épingles-gabarit-étoile-tissu
  2. Poser les deux étoiles l’une sur l’autre, endroit contre endroit et coudre tout autour en laissant un espace pour retourner ensuite votre étoile. Laisser cet espace entre deux angles mais surtout pas à proximité directe d’une pointe de l’étoile. La couture invisible pour fermer par la suite le coussin risquerait d’être moins facile et moins jolie.-étoile-bouillote-couture- ouverture
  3. Affiner les angles pointus ainsi que les angles rentrants de couture pour avoir de belles finitions. Retourner l’étoile et s’aider d’une aiguille à tricoter pour retourner les pointes. Vous pouvez commencer par une grosse aiguille pour terminer par une plus fine .Il faut tourner doucement et faire attention de ne pas trouer le tissu.
  4. découpe-angle-retourner-pointe-aiguillesQuand tout cela est terminé, remplir le coussin de blé et de lavande. Pas trop attention ! Il faut que les graines aient encore de l’aisance et de la mobilité à l’intérieur. Pour ma part j’utilise l’entonnoir de mon ancien lave-vaisselle qui sert normalement au remplissage du sel.  C’est sympa car le goulot est assez large pour laisser passer facilement les graines. Pour la lavande je pense que deux cuillères à soupe suffisent.
  5. Terminer par une couture invisible .On peut encore surpiquer tout autour, ce n’est pas obligatoire mais c’est joli. Cependant j’avoue que ce n’est pas toujours facile avec le blé à l’intérieur. Il faut sans cesse repousser le blé vers un autre côté et se servir de l’aiguille à tricoter pour cela.
BRAVO!!! Le coussin intérieur est terminé.

Etape 2: La réalisation de la housse

Là ça se corse un peu. J’espère être assez compréhensible. Nous allons d’abords découper 3 pièces:1 pièce pour le devant, et 2 pièces pour l’arrière:  1 pan de gauche et 1 pan de droite qui se chevaucheront et viendront se fermer par des boutons.
  1. Placer le gabarit sur l’envers du tissu, tracer le contour et découper de nouveau une face entière. Ce sera le devant de la housse.
  2. Puis, Tracer sur le gabarit de l’étoile une verticale au milieu (voir les pointillés blancs du schéma ci-dessus). C’est à cet endroit que l’un des deux pans recouvrera l’autre pardessus.etoile-pliures-schema
  3. Ensuite pour le pan de gauche: faire une pliure, à 4 cm à droite de la ligne du milieu.  Voilà ce que l’on récupère.
    étoile-gauche

    Le pan de gauche avec les pliures à conserver

     

    C’est la moitié d’étoile qui vous sert de patron pour l’un des pans de l’étoile .Tracer autour en prenant soin de soulever les pointes si on s’est contenté de plier (comme moi) le gabarit initial. Plier vers l’intérieur le tissu sur la ligne des 3cm et repasser. Retourner encore sur la ligne centrale, marquer au fer et coudre sur le bord. Couper le surplus de tissu pour garder la forme de l’étoilepans-étoile-tracageUn premier pan est cousu. Il s’agit du pan qui sera sur le dessus de l’arrière

  4. Un premier pan est cousu. On va faire la même chose avec le pan de droite. Plier à 3cm du trait central puis encore à 2cm du pli central. Coudre le long du bord de la pliure. Redécouper le surplus de tissu afin garder la forme de la pointe de l’étoile. On le deuxième pan , celui sera pris en sandwich à l’assemblage
    etoile droite

    Le pan de droite avec les pliures à conserver

     

  5. Le mieux est de surfiler les 3 pièces obtenues.
  6. Superposer les trois pièces endroit contre endroit en commençant par la pièce entière et en terminant par la plus petite. Coudre tout autour de l’étoile.  Affiner les pointes Retourner à l’endroit par l’ouverture et faire sortir correctement les pointes de l’étoile.
  7. Surpiquer si l’on souhaite tout autour.
  8. Mettre le coussin dans la housse et placer les boutons de pression ( j’utilise des bouton KAM super facile à mettre en place , voir la vidéo qui explique bien l’utilisation de la pince). Placer les boutons avec le coussin à l’intérieur car c’est plus facile de vérifier directement que les deux pans se chevauchent correctement.

Voilà c’est fini, vous avez bien travaillé.

étoile-filante-bouilliotte-bouton

 

Moi j’ai rajouté une étiquette au nom d’un nouveau petit loup . C’est un cadeau . La photo du haut est super flou. Je me suis tellement dépêchée de la prendre en photo que je me suis pas rendu compte du rendu flou du cliché. Je suis déçue mais c’est comme ca.

Tadam! Admirez votre mini-bouillotte et testez là: 1 à 2 min a micro-onde avec un verre d’eau et le tour est joué.Et surtout, montrer moi les étoiles que vous créez grâce à ce tuto….ça me fera tellement plaisir!étoile-détail-étiquette-bouton

 

bouillotte sèche « Lemon slice », pour se la couler douce

Salut à tous,

citron VG

Depuis que je me suis mise à coudre des bouillotes en série, mes enfants ont adopté la cocoon attitude et font la queue tous les soirs devant le micro-onde pour réchauffer leur coussin avant d’aller au lit. C’est un peu en les voyant utiliser leur coussin comme un doudou ou comme coussin de ventre que j’ai souhaité développer une série pour enfants. Lire la suite